ELOGE DE LA GRECE OU L'INVITATION AU VOYAGE… Par Marie Malet

Publié le par Les amoureux de la Grèce

Eloge de la Grèce ou l’invitation au voyage…

par Marie MALET


   En faisant un circuit à travers le Péloponnèse, vous ne manquerez pas de découvrir la Grèce profonde : au détour d'un virage en épingle à cheveux, vous verrez surgir quelques maisonnettes, comme accrochées à flanc de falaise !

   








Une route de montagne, sinueuse à souhait et interdisant tout excès de vitesse, vous mènera tranquillement jusqu'à la mer...









Que de noms légendaires vous croiserez en chemin !  Némée, Thèbes, Marathon etc. vous conteront les exploits d'Hercule, les malheurs du pauvre Œdipe, et toutes les guerres qui ont forgé l'identité de cet envoutant pays...

    Si vous partez à la rencontre de la Grèce sans a priori, vous devriez être conquis et même devenir un inconditionnel, vous qui, au premier abord, n'étiez peut-être pas enchanté par cette destination !

    En effet, comment ne pas être touché par la Grèce ! par la gentillesse de sa population, qui adore les Français- surtout quand ils font l'effort de dire quelques mots  « bonjour », « merci », dans sa langue- par ses vieilles pierres qui parlent d'un brillant passé au voyageur qui sait les écouter... par la diversité et la splendeur de ses paysages !

   





Aride, rocailleuse, écrasée de soleil, presque lunaire du côté de la glorieuse Mycènes









  plantée de vergers, arrosée de cours d'eau aux abords d'Olympie..








 
















  toujours cette proximité de la mer aux reflets changeants


  côtes magnifiquement dentelées,








ses petits villages de pêcheurs,
où il fait bon s'arrêter pour déguster une assiette d'excellents calamars frits accompagnés d'un Résiné bien frais !













Partout des bougainvilliers aux couleurs éclatantes qui embrassent les façades des maisons !







Et toujours ce ciel, d'un bleu limpide, qui fait croire à un éternel  été !
Quel enchantement !!



    Une bouteille d'Ouzo (le Pastis local, à boire avec modération !) sera une compagne idéale tout au long de votre périple ! Vous la mettrez au frais dans l'onde transparente des criques, quand vous pique-niquerez les pieds dans l'eau !



  















 Surtout, ayez un bon guide ! Car tout n'est que ruelles tortueuses en Grèce ! Vous verrez la Plaka, au cœur d'Athènes, un labyrinthe génial ! Des artistes à tous les coins de rue, des odeurs vagabondes de cuisine méditerranéenne , qui vous suivent et vous mettent l'eau à la bouche, des couleurs, de la musique ! Bref ! Un quartier grouillant de vie jusqu'à pas d'heure !




Evidemment, vous aurez chaud ! N'oubliez pas de vous munir de chapeaux, casquettes, bobs et autres couvre-chef, ainsi que de crème solaire. Mais les voitures et les hôtels ont la climatisation, vous vous habituerez bien vite aux 40° quotidiens !

    Croyez-moi, c'est avec une mine resplendissante et la tête remplie d'un merveilleux kaléidoscope que vous rentrerez de vacances, regrettant déjà les morsures du soleil de la Grèce !


    Vous n'aurez qu'une envie :  y revenir au plus vite !!

    Ah ! Heureux, qui comme Ulysse, a fait un beau voyage...




Publié dans VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dm 30/06/2009 13:43

Une description pleine de fraicheur (malgré les degrés grecs) de l'art de traverser les contrées helléniques. Vive l'ouzo et le retsina! Ce qui me fait penser à la réplique d'Octave dans les Caprices de Marianne lorsqu'il évoque la femme à travers la bouteille (même s'il s'agit d'une bouteille italienne):
"Dieu n'en a pas caché la source au sommet d'un pic inabordable, au fond d'une caverne profonde ; il l'a suspendue en grappes dorées au bord de nos chemins ; elle y fait le métier des courtisanes ; elle y effleure la main du passant ; elle y étale aux rayons du soleil sa gorge rebondie, et toute une cour d'abeilles et de frelons murmure autour d'elle matin et soir. Le voyageur dévoré de soif peut se coucher sous ses rameaux verts ; jamais elle ne l'a laissé languir, jamais elle ne lui a refusé les douces larmes dont son coeur est plein."
C'est méditerranéen à souhait!