LA CRETE AU PRINTEMPS (suite)

Publié le par Les amoureux de la Grèce

En prenant de l’altitude vers Sellia, on découvre sous un autre angle, une vue magnifique de la baie et de la mer d’un bleu intense.

2010 6 CRETE DENISE 117  2010 6 CRETE DENISE 120
2010 6 CRETE DENISE 118  Les bords de route et les talus sont tapissés de cette fleur endémique rose : l’ebenus cretica, et aussi de phlomis formant des bosquets jaunes

 

 En traversant le massif des Asterousia Ori, sur 10 km à travers des paysages grandioses, des montagnes rocheuses dominant la plaine de la Messara, quelques oliviers, et surtout la phrygana ou maquis crétois, par une route tortueuse et interminable, nous descendons vers Lendas en découvrant de beaux panoramas.

LENDAS

2010-6-CRETE-DENISE-135.JPG  

                                                                                    Au-dessus de la Messara

2010-6-CRETE-DENISE-136.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-140.JPG

                                                                                     Les Asterousia Ori 

 

2010-6-CRETE-DENISE-142.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-137.JPG

                                  Lendas                                                                  Ruelle de Lendas

 

 Lendas, sur le site de l’ Archea Levin, offre quelques vestiges de l’ancien lieu où les foules de pèlerins venaient consulter les prêtres d’Asclepios, dieu médecin fils d’Apollon. Il reste deux colonnes dressées en granit et une mosaïque sur le sol du temple du 4e siècle av.J.-C. Des morceaux de colonnes et des pierres sont éparpillées sur le site.

La station thermale de Lebena était fréquentée par les romains et les sources ont été fermées en 1960.

En se promenant dans le village, on se heurte à des fouilles mettant au jour des fondations ou des colonnes de marbre.

 2010 6 CRETE DENISE 144  2010-6-CRETE-DENISE-143.JPG

Abandonnons notre village tranquille à cette époque, après avoir profité de ses plages et de ses eaux transparentes, prélevé quelques gorgées d'eau fraîche d'une source  bienvenue dans la montée du massif rocailleux, nous cueillons aux alentours quelques herbes (faskomilo) pour le « thé »

2010-6-CRETE-DENISE-168.JPG  

que nous boirons en souvenir cet hiver, et traversant la plaine de la Messara, nous retrouvons Zaros au pied du plateau de Nida.

 

ZAROS

A proximité du monastère de Vrondissi et de son église Agios Antonios du 14e siècle, parmi d’autres, du lac de Votomos aux eaux turquoises, où l’on peut déguster ses truites, des gorges de Rouvas, Zaros est connue pour sa fameuse eau de source embouteillée. Nous ne manquons jamais la pension Kéramos où l’on a droit à un petit déjeuner pantagruélique, préparé par Katerina à l’œuvre dans sa cuisine pour confectionner un assortiment d’une vingtaine de gâteaux et spécialités, parfois dès 4h ou 5h du matin…

Bien restaurés et approvisionnés en eau, nous partons explorer l’est d’ Héraklion, en passant par MOHOS, notre halte habituelle pour observer le va et vient des villageois, et aussi le pope que nous retrouvons toujours attablé avec ses fidèles à l’un des quatre cafés de la place près de l’église.

Puis en nous élevant vers le Lassithi, nous visitons la Panagia Kera Kardiotissa, de la période byzantine 961-1204 .Elle possède des fresques du 14e siècle et des icônes anciennes, jalousement gardées par les nones. L’icône miraculeuse de la Vierge du Perpétuel Secours, volée au 15e siècle, serait à l’église St Alfonso, sur la colline Esquiline, près de Rome.

 

2010 6 CRETE DENISE 147  
2010-6-CRETE-DENISE-148.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-149.JPG

Passé la garde des moulins en ruines qui nous accueille en haut de la colline, nous descendons vers le plateau du Lassithi et ses champs fleuris où paissent des troupeaux de moutons.

Après ce petit tour en altitude, nous regagnons la ville d’HERAKLION, où nous visitons l’unique salle du musée archéologique, celui-ci étant en travaux de rénovation. Nous avons donc droit à une sélection des plus belles pièces présentées dans l’ordre chronologique : néolithique, importante période minoenne… jusqu’à la période romaine… Bijoux, vases, divers objets mycéniens... figurines

2010-6-CRETE-DENISE-150.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-152.JPG
 2010-6-CRETE-DENISE-155.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-161.JPG
2010-6-CRETE-DENISE-151.JPG  2010-6-CRETE-DENISE-153.JPG

En vous promenant dans les rues d’Héraklion, vous pourrez admirer les différentes époques qui ont marqué la ville : loggia vénitienne, Place Vénizelou et fontaine Morosini, église Agios Titos, Cathédrale Agios Minas,  la fameuse odos 1866, ancienne fontaine turque et la fontaine vénitienne Bembo...

2010-6-CRETE-DENISE-163.JPG 2010-6-CRETE-DENISE-164.JPG 
2010-6-CRETE-DENISE-166.JPG  2010 6 CRETE DENISE 167

 

... Forteresse et arsenaux

 

 Nikos Kazantzakis, né à Héraklion, fut lauréat du Prix international de la paix en 1950. Sur sa tombe vous pourrez lire l'épitaphe :

 

"je n’espère rien, je ne crains rien, je suis libre"

comme le rappelle fièrement le crétois de ce tableau accroché dans une de nos chambres chez l'habitant : 

  2010 6 CRETE DENISE 139

 

Nous prenons la route de l’aéroport avec tout un stock de photos de fleurs et de paysages verdoyants, des souvenirs de découvertes de toutes sortes et de gens généreux, le vocabulaire grec enrichi de quelques mots (mais nous nous rendons compte que les crétois ont adopté la langue anglaise au point de nous parler ou nous répondre en anglais, et il faut parfois insister pour leur faire retrouver leur grec !)

Mais, familiers ou non avec la langue hellénique, vous arriverez toujours à vous faire comprendre et les Crétois vous accueilleront avec le sourire et chercheront à vous faire plaisir et à vous faire connaître leur île, qui recèle une multitude de trésors.  

   

Au printemps ou à l’automne, vous serez pris sous le charme… et conquis.

 

Publié dans VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article