NOUVEL AN AU PAYS DES DIEUX

Publié le par Les amoureux de la Grèce

ANNEE NOUVELLE AU PAYS DES DIEUX !

 

Quelle chance de débuter, avec des amis, l’année à Athènes.

Nous avions décidé de consacrer une semaine à Athènes et quelques uns de ses environs, tel  le cap Sounion où une amie, armée de jumelles, a pu lire le « tag »BYRON du philhellène Lord Byron (1788-1824)

          byron - copie 
                         BYRON                                             CAP SOUNION

                                                                                                                 CAP SOUNION

 

 

Du cap Sounion, nous allons à Lavrio anciennement Laurion , le plus grand centre minier dont l’exploitation a commencé  3200 av.J.-C. et  qui a continué sans interruption jusqu’à la fin de la période Archaïque (6s av.J.-C.). La modernisation de Lavrio commença en 1860 et son déclin après la Seconde Guerre Mondiale pour cesser de fonctionner définitivement en 1990.

Dans ce port si charmant, nous avons déjeuné dans une petite taverne où nous nous sommes régalés de poissons et de skortalia (σκορδολια) * que notre voisin de table s’est empressé de faire goûter, avant que nous passions commande (hospitalité et gentillesse des Grecs et des Grecques !)

Dimanche 3 janvier, nous sommes allés à environ 25 kms à l’ouest d’Athènes, accompagnés de notre guide Constantin, découvrir les Mystères d’Eleusis.  Déméter, déesse de l’agriculture et des moissons  qui , sous les  traits d’une vieille femme, avait fait un long trajet , pour retrouver sa fille Perséphone enlevée par Pluton, dieu de l’Hadès. Elle se reposa sur la margelle du puits des Vierges.

           


                                           ELEUSIS - Puits -
                             
PUITS DES VIERGES                              

    

 Cela se passait sous le règne du roi Kéléos, à l’époque mycénienne. Quand la déesse révéla son identité, elle ordonna  au roi de lui élever un temple. Déméter  furieuse contre les dieux et les hommes, s’enferma dans le temple et attira la sécheresse et la famine. Zeus envoya Hermès  au royaume d’Hadès mais pour ne fâcher personne,  déclara que Koré-Perséphone  vivrait  six mois sur terre avec sa mère et six mois sous terre avec son mari. Déméter dans sa douleur avait attiré sécheresse et famine et dans sa joie rendit à la terre sa fertilité.

Le culte est basé sur le rythme des saisons; Le secret absolu qui entourait ce culte lui valut le nom des  Mystères d’Eleusis et sa divulgation était punie de la peine de mort.

Mercredi 6 janvier,  jour de l’Epiphanie ou Théophanie signifie  « manifestation de Dieu «.En Grèce, a lieu la cérémonie traditionnelle de la bénédiction des eaux, qui dans la religion orthodoxe rappelle le baptême du Christ au Jourdain. Le prêtre renouvelle la sanctification des eaux en plongeant la croix dans l’eau. Cette eau sainte est très précieuse pour les fidèles, ils l’emportent dans des bouteilles dans leurs maisons. Cette coutume remonte à l’époque de Byzance.

 

                          
                                       

 

 

En Grèce,  cette cérémonie est célébrée dans tous les ports.  En France,  le dimanche qui suit le 6 janvier. Un office a lieu le matin, la croix est bénie et immergée dans la mer. Des plongeurs vont la chercher. Elle est ensuite rapportée à l’église, suivie par les fidèles et exposée.

Théophanie, synonyme d’Epiphanie fête célébrée à Delphes en mémoire de la première apparition d’Apollon ; révélation de la divinité.

La plupart des cultes à mystères sont en rapport avec le thème de la naissance ou de la renaissance et, à ce titre souvent liés au cycle des saisons (les Mystères d’Eleusis). Ils font aussi  penser aux  Mystères du Moyen âge chrétien.

L’ancienneté des cultes à mystères n’est pas établie mais leur audience va croissant à partir du  IVe siècle av.J.-C., jusqu’à la fin du paganisme. La procession, l’immersion d’une idole et le banquet sacré sont des rites communs à plusieurs religions à travers les  âges. Très répandues dans le monde antique, les fêtes continuèrent jusqu’à l’avènement du christianisme.

La descente dans le Jourdain : la bénédiction des eaux En descendant dans le Jourdain le Christ sanctifie l’eau. La bénédiction des eaux qui a lieu à la Théophanie renouvelle et actualise la sanctification des eaux : le prêtre appelle l’Esprit Saint, plonge par trois fois la croix dans l’eau. Cette eau sainte est très précieuse pour les fidèles, ils la boivent et l’emportent dans leurs maisons.

Evidemment, nous n’avons pas oublié de visiter le nouveau musée de l’Acropole, le musée Archéologique, la Pinacothèque.

                                                     UN SUPERBE DEBUT D’ANNEE !

                                   athenes janvier 2010 

                              

                        
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agnès ZONARELLIS 25/02/2010 10:11


Quel plaisir de voir l'ampleur qu'a pris l'asso "les amoureux de la Grèce" ! Le blog est très riche et intéressant, pour nous qui connaissons bien la Grèce nous y avons retrouvé vraiment l'ambiance
qui nous est chère ! Bravo à tous et toutes ! Sto calo na pate !!! Agnès


marie-claude 24/02/2010 20:58


j'aurai tellement aimé être avec vous...
Merci à notre amie pour son compte rendu et ses belles photos
bisous à tous ceux de l'association
marie-claude