CE MOIS-CI N'OUBLIEZ PAS...

Publié le par Les amoureux de la Grèce

 



...De fêter

 

09 OCTOBRE -   DENNIS, ou DENYS

Du latin Dionysius, du grec Dionusios : fidèle de Dionysos dieu, dans la mythologie grecque, de la vigne, du vin et de  ses excès.   

Les fêtes qui lui étaient  consacrées, plusieurs fois par an, donnaient lieu à tous les débordements.

Nom de baptême popularisé par l'évêque et martyr de Paris. L’expansion de Denis ou Denys fut aidée par un passage des Actes des Apôtres qui affirme qu'un certain Denys fut converti à Athènes par saint Paul. Saint Denis fut l'un des sept missionnaires envoyés en Gaule vers l'an 250 par le pape Fabien. Premier évêque de Paris, il subit le martyre et fut décapité, vers 260, à Montmartre (le « mont des martyrs » martyr venant du grec martus, témoin.) La légende raconte qu'il ramassa sa tête et marcha jusqu'à l'emplacement de l'actuelle basilique de Saint-Denis aux environs de Paris, qui devint par la suite la nécropole des rois de France. Denis est un prénom qui a toujours du succès. Denis est le saint patron de Paris.

 

26 OCTOBRE - DIMITRI   

Du grec Dêmêtrios : fidèle de la déesse Déméter, déesse de la Terre et des moissons dans la mythologie grecque. Son culte, lié au rythme des saisons, donnait lieu à d'innombrables liturgies.

Démétrios fut un nom très répandu dans tout le monde grec de l'Antiquité ; Dimitri, version slave de Démétrios, a connu, dès le Moyen Âge, un grand succès, il continue à plaire à de très nombreux parents. Un 

 nombre important de saints portent ce nom. Le plus célèbre est saint Dimitrios de Thessalonique  ermite et martyr chrétien qui a accompli son martyre à Thessalonique au début du IVe siècle, vers l'an 306. Peu de temps après sa mort, une basilique fut érigée sur son tombeau à Thessalonique et elle fut à travers les siècles un grand centre de pèlerinage. Son culte fut si populaire que la ville de Gap (Hautes-Alpes) voulut en faire son premier évêque.

 

29 OCTOBRE - NARCISSE

grec ancien ναρκίσσος, narkissos (« narcisse »).

Dans la mythologie grecque Narcisse était un des plus beaux hommes de Grèce.  Narcisse ayant vu son visage alors qu'il se désaltérait à une source, tomba amoureux de son reflet et, n'ayant plus d'intérêt au monde, se laissa mourir en contemplant son image. À l'endroit où il mourut poussa la fleur qui prit son nom.

Ce prénom était attribué dans l'Antiquité. Il est demeuré rare en France. Saint Narcisse fut évêque de Jérusalem au IIe siècle, et mourut plus que centenaire.

 

 



 

 

 

Publié dans AGENDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article