6è FESTIVAL EUROPEEN EN LATIN GREC

Publié le par Les amoureux de la Grèce

Sans titre - 2 - copie Sans titre - 1 - copie   6è FESTIVAL EUROPEEN LATIN GREC 

      
 

« Ecrivains, artistes, scientifiques : l’inspiration antique ».

Directeur général : Franck Colotte fcolotte@yahoo.fr

Directrice-fondatrice et Conseil : Elizabeth Antébi latin.grec@orange.fr

Date : vendredi 28 au dimanche 30 mai 2010

Lieu : ville de Luxembourg. Abbaye de Neumünster, salle Krieps : http://www.ccrn.lu/FR/ccrn_krieps.php?ID=112 

Partenaires : Canal Académie, DicoLatin, Euroclassica, Anarès Multimédia
         2010- Festival Latin-grec - 1 - copie                           2010 Festival logo - 1 - copie                               Festival Latin-gre - copie                 
   

"Pour des raisons pratiques et de convivialité, la ville de Luxembourg comme lieu de ce festival au Grand- Duché de Luxembourg s'impose".

Octavie MODERT, Ministre de la Culture

Sylvie Pedroarena, présidente de la Confédération Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes en France : « La CNARELA souhaite pleine réussite à cette nouvelle édition de votre festival ».

Sous le Patronage de Mme la Ministre de la Culture du Grand-Duché de Luxembourg Octavie MODERT

Et de Mme la Ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle Mady DELVAUX-STEHRES

Et, pour la France, sous le Haut Patronage de Mme le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie PECRESSE.

 

PROGRAMME

 (langues : français, latin, mais aussi  allemand, anglais, luxembourgeois, et sans doute grec ancien)

Au long du Festival :

Atelier de conversation latine (avec la marionnette Sacapus et M-O Girard) Atelier de regards croisés littéraires/scientifiques sur la Grèce et Rome (Sillages antiques)

Thanh-Vân Ton-That, professeur à l’université de Pau, ponctue les conférences par des chansons de Piaf en latin et conduit des mini-ateliers chant en latin.

Espace Jeux autour de l’Antiquité. Orchestrés par Catherine Breyer, archéologue de l’association belge Archéolo-J

Espace Exposition avec :         "Veni, vidi, volui : du latin et du grec dans mon caddie", exposition du Lycée de Die (Drôme) 

                                                           Et L’Enéide de Virgile illustrée par les fresques et mosaïques antiques, publiée par Diane de Selliers dans une traduction rythmée en alexandrins libres de Marc Chouet, illustrée de 190 œuvres du Ier siècle av. J.-C. au IV siècle de notre ère (venant de Pompéi, Rome, Boscoréale, Sicile, Afrique du Nord…dont des fresques inédites.)[1].

Confection aussi du Puzzle du Festival : les Limes de l’Empire romain.

Vendredi 28 Mai

 

10 h

Thanh-Vân Ton-That : accueil en chanson avec Piaf … en latin

10 h 30

Elizabeth Antébi : « Parcours "illustré" de l'inspiration antique, de la littérature et de la  peinture à l'opéra, l'opérette (Offenbach), le cinéma, les jeux  vidéo, les sciences et techniques. »

11h 15

Karl-Heinz von Rothenbourg, Aix-la-Chapelle : César et les Métamorphoses en bandes dessinées par le traducteur de 24 Asterix en latin.[2] Sortie en latin d’Astérix chez les Helvètes.

12 h 30

Marc-Olivier Girard, professeur de Lettres et homme de théâtre, et ses joyeux compagnons du Cercle latin de Paris: Nix Alba (Blanche-Neige) aut( ou) Hansellus et Gretella (Hansel et Gretel), spectacle en latin vivant compréhensible par tous, dans la tradition de De tribus Porcellis (« Les trois Petits Cochons »)[3] et de Lacernulâ Rubrâ (« Le Petit Chaperon Rouge »)[4] des précédents festivals.

Suivi d’une présentation brève du Cercle latin de Paris, et de quelques autres (Grande-Bretagne, Allemagne, en particulier)

 

 

14h 30

Elèves du Lycée Aline Mayrisch, Luxembourg, classe de Franck Colotte : "Entre matière antique et roman moderne: Robert Harris, un nageur  entre deux rives" : une présentation des oeuvres de Harris,  entrecoupée d'une ou l'autre lecture de passage ainsi que l'un ou l'autre extrait de film.

15h 30

Point Métier avec :

 

-         Paul Helminger, Maire de Luxembourg, agrégé de lettres classiques, introduction : « Humanités, Humanisme, Droit et Politique »

-         Agence Nomen : Marcel Botton et un agrégatif de philosophie, rôdé au grec ancien, chez Nomen, Jérome Chiavassa-Szenberg : « Les Humanités, le Cratyle de Platon et les noms dans la publicité. »

-         Bertrand Carroy, philosophe de formation et directeur de l’Agence Crescendo (formation continue, fondée par des philosophes) et Florentin Roche : « Platon, Aristote, Xénophon : Management et Economique dans nos sociétés. » 

Ateliers :

 

-         Conversation latine, avec la marionnette Sacapus

-         Conversation grecque avec Jason

-         Vos chansons préférées à traduire en latin et chanter avec Thanh Vân

-          (peut-être) Mosaïque

-         "Des chiffres et des lettres : écrire et calculer en Grèce et à Rome " (calligraphie d'un côté et utilisation d'instruments comme la groma ou le chorobate de l'autre), par l’association « Sillages Antiques », qui a pour but de présenter la culture antique à travers ce double regard littéraire (Caroline Goux) et scientifique (Christine Marcel). 



 

 

Projections video : Entretien avec Boris Johnson maire de Londres et un journaliste du Times, Philip Howard + Brennus Legranus. Titres du Journal de l’an 423 av. J-C par PPDA, extraits d’autres festivals, René de Obaldia lit Raymond Queneau, le Général Gallois et le Mythe d’Icare.

17 h

Alfred Reitermayer, Président d’Euroclassica, professeur en Autriche : « En avant-première : le certificat européen de latin » et de l’importance du latin et du grec pour l’Europe.

17 h 45

Edouard Wolter, président honoraire Euroclassica, conduit l’itinéraire « Latein auf Stein » (inscriptions latines sur pierres) à travers la ville.

20h 30

En cours d’organisation :

Récital de Thanh-Vân Ton-That, professeur d’Université à Pau : Piaf, Pierre Perret et quelques autres en latin.

Puis soirée théâtre avec le groupe Thiasos de l’université de Coimbra : sans doute « Les Guêpes » d’Aristophane, reprises plus tard par Racine dans « Les Plaideurs ».

 

 

Samedi 29 mai

 

10 h

Franck Colotte, professeur de Lettres Lycée Aline Mayrisch : « Antigone et épigones : un mythe dans l’inconscient collectif occidental ».

Les Iphigénies par Julia Wang, étudiante Ecole Normale Supérieure (ENS) et Sorbonne

10h 45

Robert Delord : « Latin, Grec et Multilinguisme en Europe »

11h 15

Jacques Boedels, avocat à la Cour de Paris, auteur de Les habits du Pouvoir : la Justice, Prix du Palais littéraire : « Notre héritage judiciaire : entre Antigone et Poetus. »

12 h

Chansons en latin, avec le public

12 h 30

Philippe Rousselot, Conseiller référendaire à la Cour des comptes, fondateur de la SIAC (Société Internationale des Amis de Cicéron)[5] : « Cicéron dans l'ombre des hommes politiques (XXe siècle)», suivi d’une courte présentation PowerPoint du site de la SIAC. Où l’on parle rhétorique – de Cicéron à … Obama ?

 

 

15 h

Vassilis Alexakis, Grand Prix du Roman de l’Académie Française 2007, auteur de « La langue maternelle » : « Un écrivain grec d’aujourd’hui : mots et paradoxe ».

16 h

Marc Heyart, professeur de mathématiques, lycée Aline Mayrisch:  « Sciences, mathématiques et Antiquité »

17 h

Marc-Olivier Girard et la Compagnie du Serpent Lune offriront un spectacle original créé pour le Festival, “Katabasis ou la Descente ” s’inspirant des différents voyages aux Enfers de héros antiques (Orphée, Ulysse, Enée, etc.) avec masques[6] ; où l’on pourra se laisser entraîner dans un parcours « grave et intense dans la mesure ou ce sera aussi authentique » ; et entendre des passages en grec ancien et en latin, en français, en luxemburgeois, en allemand, en anglais :  « Spectaculum theatrale originale et ad hanc occasionem creatum. (Saturni die vesperum). Aliquid ostendere in quo Linguae latina et graeca audiri possint. Jam plusminusve scio quod argumentum generale esse possit: « katabasis » sive descensum variorum heroum ad infernos ( ex gratiâ : Orphei, Ulixis, Aeneae etc..). »

Dimanche 30 mai

Excursion romaine[7], avec dégustations et improvisations théatrales ou chantées :

L’excursion partira en autocar de Luxembourg vers Dalheim : théâtre romain du 2ème siècle, dans lequel nous déclamerons des extraits de Ploutos d’Aristophane, des épigrammes, odes, épodes, textes de Sapphô (petit happening orchestré auquel participeront dans la langue de leur choix les spectateurs).

Nous monterons jusqu’à Echternach, par étapes et arrêts-minispectacles, avec jeux et ris dans les autocars. Et petit rallye pour ceux qui suivent en automobiles.

Déjeuner (ou panier-repas) romain ou dégustations latino-grecques sur le chemin. (Programme définitif en cours d’établissement)

Retour sur Luxembourg où nous entonnerons les chants d’adieu et demanderons à chacun de nous envoyer son petit commentaire écrit ou dessiné ou enregistré ou chanté sur le Festival – qui sera diffusé sur Internet s’il y consent.

Pour le logement, l’auberge de jeunesse de la ville de Luxembourg (à recommander) dispose encore à ce jour de  170 lits disponibles pour les dates du 27 au 30 mai 2010.Si problème nous écrire : latin.grec@orange.fr ou tél +33 624587864, SVP.
19,80€ la nuit (petit-déjeuner et linge compris, mais sans serviette) dans des chambres de 4 personnes (avec salle de bain par chambre) ou 6 personnes (6 chambres avec salle de bain, les autres avec salle de bain à l’étage) quelques chambre doubles (supplément de 5€ par personne) et quelques chambres individuelles, (supplément de 12€ par personne.) Un repas-menu  à midi y est possible aussi pour 9€ avec (entrée, plat et dessert) de même que le soir. le barbecue du soir pour groupes et sur commande uniquement revient à 10€. L’auberge est située à proximité de Neumünster où aura lieu le festival. Prière de s’inscrire le plus vite possible par Internet à l’adresse suivante
http://youthhostels.lu/?language=FRDes Des repas peuvent aussi être pris aussi à la Brasserie de l’Abbaye elle-même, en individuel ou bien en groupe (pour les groupes, obligation de réserver,  pour les commandes individuelles, prudent de réserver http://www.abbaye.lu/  (Un menu étant soumis à votre approbation 1 semaine avant la date de l’événement), En plus, un ascenseur tout proche mène à la ville haute où les restaurants sont nombreux.
Pour le voyage, TGV Paris –Luxembourg en 2 heures (si l’on s’y prend trois mois à l’avance, prix défiant toute concurrence : se renseigner).
Venant d’autres villes, nous signalons aussi les vols Easy Jet ou Air France Spécial.

[1] Un second volume présente le texte latin accompagné de 11 enluminures d’un codex du V siècle conservé à la Bibliothèque Apostolique Vaticane, elles-mêmes commentées par Virginie Lérot, normalienne, agrégée de lettres classiques. Cet ouvrage comporte une préface réalisée par Phillippe Heuzé, professeur à l’université Paris III - La Sorbonne nouvelle, spécialiste de Virgile et Pompéi.

[6] cf. la création de « Poenulus » avec masques au FELG 2010, dans un tout autre esprit ; sur You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=wvfE0BiYaow

[7] Le  vicus romain (vicus Ricciacum) est la plus grande  agglomération antique connue au Luxembourg : les produits des fouilles se  trouvent au Musée d'Histoire et d'Art de la Ville de Luxembourg  (MNHA).

Publié dans ANNONCES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article